Comment calculer le prix de vente d’un plat dans le secteur de la restauration ?

prix plat restaurant

La fixation du prix de vente d’un plat en restauration peut être un défi complexe.

Heureusement, il existe différentes étapes simples à suivre pour s’assurer que le prix fixé sera rentable pour le restaurant.

Pour calculer le prix de vente d’un plat, il est nécessaire de prendre en compte trois facteurs essentiels : le coût des aliments, le coût de la main-d’œuvre et les frais généraux.

Estimation du coût des ingrédients et de la main-d’œuvre

En premier lieu, il convient de calculer le coût des ingrédients et de la main-d’œuvre en dressant une liste détaillée des ingrédients nécessaires, avec les quantités et les coûts d’achat correspondants.

De plus, il est important de déterminer le temps de préparation, incluant la cuisson et le service, ainsi que le coût horaire moyen de la main-d’œuvre pour établir un coût estimatif.

Cependant, il est à noter que ces calculs ne prennent pas en compte les pertes d’ingrédients, les déchets, les impôts et autres coûts indirects.

Évaluation du prix courant de plats comparables

Dans un deuxième temps, il est nécessaire de calculer le prix moyen des plats similaires en étudiant les menus d’autres restaurants proposant des plats semblables dans la même région.

Il suffit alors de noter les prix de ces plats et d’en faire la moyenne afin de se faire une idée de la fourchette de prix pratiquée sur le marché.

Ce prix moyen peut varier en fonction de différents critères tels que la région, le type de restaurant et la clientèle ciblée. Ainsi, il est important de prendre en considération tous ces facteurs et d’ajuster le prix en conséquence.

Prenez en compte la clientèle que vous visez

Lorsqu’on décide du prix de vente d’un restaurant, il est également essentiel de prendre en considération le marché cible de l’établissement.

Par exemple, dans une région très fréquentée par les touristes, les clients seront plus enclins à payer un prix plus élevé pour des repas de meilleure qualité.

A l’inverse, si la clientèle visée est composée de personnes au budget serré, des prix plus bas peuvent être envisagés pour rester compétitifs.

De plus, si le restaurant propose des services de vente à emporter ou de livraison, il est important de prendre en compte les coûts supplémentaires associés à ces services.

Par conséquent, il est recommandé de bien connaître son marché et de comprendre les attentes de sa clientèle potentielle en réalisant, par exemple, des sondages auprès des clients existants.

Calcul de votre marge de profit

Après avoir pris en compte tous ces aspects, il est possible de calculer la marge bénéficiaire en soustrayant le coût de revient de chaque plat de son prix de vente.

Il existe plusieurs méthodes pour effectuer ce calcul, mais la formule la plus courante est de diviser la différence entre le prix de vente et le coût de revient par le prix de vente, puis de multiplier par 100 pour obtenir un pourcentage.

Par exemple, si le coût de revient d’un plat est de 10 € et que le prix de vente est de 15 €, la marge bénéficiaire serait de 33,3%.

Il est crucial de noter que la marge bénéficiaire peut varier en fonction des plats, des saisons, des promotions et d’autres facteurs, il est donc essentiel de surveiller régulièrement cette donnée pour s’assurer des bénéfices réalisés.

Fixation du tarif de vente

Finalement, en prenant en compte la marge bénéficiaire ainsi calculée, il est possible de déterminer le prix de vente final du plat en ajoutant la marge bénéficiaire au coût des ingrédients et de la main-d’œuvre.

Si le coût initial de préparation d’un plat est de 10 euros et que vous souhaitez réaliser un bénéfice de 25%, le prix de vente final du plat doit être de 12,5 euros

En conclusion, la fixation du prix de chaque article du menu d’un restaurant est l’une des étapes les plus importantes du processus visant à assurer un avenir rentable à une entreprise.

En suivant ces étapes, il sera possible de fixer un prix raisonnable pour l’entreprise et les clients qu’elle sert.

De plus, une bonne stratégie de tarification permettra d’augmenter les bénéfices et de développer l’établissement.

5/5 - (4 votes)

Laisser un commentaire